Saignement de nez (épistaxis)

Résumé sur le saignement de nez – épistaxis

Le saignement de nez (épistaxis) est en général une urgence médicale, dans le sens où il est important d’arrêter rapidement le saignement nasal.

Que faire en cas de saignement de nez ?

– La première chose à faire est de s’asseoir avec la tête droite, voire la tête légèrement penchée en avant (surtout ne pas pencher la tête en arrière), et surtout de rester calme.

– Ensuite il faut effectuer une compression manuelle du nez pendant 10 minutes. Pour le saignement d’une seule narine, il faut arrêter le saignement en comprimant vigoureusement, par le pouce, le vaisseau qui saigne entre l’aile du nez et la cloison nasale. Lorsque les deux narines saignent, on utilise le pouce et l’index pour pincer fermement les ailes du nez.

– Si le saignement de nez continue, effectuez une compression pendant plus de 10 minutes et si malgré cela le saignement nasal ne s’arrête pas, consultez un médecin (on estime que si après 15 minutes le saignement de n’est pas arrêté il faut consulter un médecin).

La question au pharmacien (réponse de Mme Van Nguyen, pharmacienne)

“Il y a 9 ans que je prends du plavix pour la circulation après un avc, et souvent, j’ai des saignements de nez. A quoi cela est dû ?” par Isabelle de Martinique née en 1931

question saignement de nezComme vous le mentionnez très bien, le clopidogrel est un médicament que les médecins peuvent introduire suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), comme prévention secondaire et éviter une récidive.

Le clopidogrel est intéressant lorsqu’il existe des intolérances à l’aspirine (donné à 100 ou 300mg) pour la même indication. Ce médicament agit au niveau de l’agrégation plaquettaire en l’inhibant. Cela évite que des caillots sanguins se forment et bouchent des vaisseaux sanguins, pouvant entraîner un AVC. Le revers de la médaille est l’apparition possible de saignements, effet secondaire majeur de l’utilisation du clopidogrel ou de l’aspirine.

Vous parlez de saignements fréquents au niveau du nez. Cependant, en lisant la notice du clopidogrel, il est effectivement mentionné des saignements possibles, mais pas au nez. La firme pharmaceutique parle essentiellement de saignements gastro-intestinaux et de saignements intra-crâniens.

Il serait important dans votre cas, d’en parler à votre médecin et à votre pharmacien. Suite à une anamnèse médicale, si votre médecin estime qu’un lien de causalité entre la prise de clopidogrel et vos saignements de nez existe, il mentionnera cet effet secondaire à la firme pharmaceutique. Ensuite, s’il le juge nécessaire, il vous changera votre traitement, afin d’éviter ces désagréments.

Détails de l'éditeur: Cet article a été modifié le 01.08.2015

Thèmes