PUBLICITE
France Suisse Romande Suisse Allemande Suisse Italienne Brésil Portugal Espagne Italie
Devenir membre | S'identifier:
Creapharma sur TwitterSignaler une erreur Imprimer

Chute cheveux femme

Définition chute de cheveux chez la femme

chute de cheveux femmeLa chute de cheveux ou alopécie est la perte totale ou partielle des cheveux. Elle peut se présenter sous différentes formes selon son origine. La plus fréquente est la chute ou alopécie androgénique appelée également calvitie commune. Provoquée par une accélération anormale de la formation génétique des cheveux, celle-ci favorise la chute des cheveux chez la femme ainsi que la pousse de cheveux plus fins et plus courts. Épuisés par cet excès de production, les follicules risquent à la fin de ne former qu’un duvet avant d’arrêter complètement de produire des cheveux.

Il existe également une chute de cheveux passagère et diffuse. Celle-ci se produit pendant une période assez courte, entre 2 à 3 mois mais se caractérise par une repousse immédiate des cheveux.

La chute de cheveux durable et diffuse, quant à elle, possède les mêmes caractéristiques que la chute passagère mais se diffère uniquement par sa prolongation dans le temps tant que le facteur déclencheur n’a pas été maîtrisé.

Un autre type de chute cheveux à la fois durable et localisée sur une zone précise existe. Il ne s’agit pas d’une chute androgénique mais d’une perte de cheveux provoquée par une traction excessive de celle-ci, c’est l’alopécie de traction.

Dans certains cas, la chute de cheveux n’est que temporaire et fait suite à une mauvaise ou une trop fréquente manipulation cosmétique. Les repousses sont souvent immédiates et la chevelure retrouve ensuite toute sa santé. Il s’agit tout simplement d’une fausse chute. Si jamais les repousses vous semblent un peu trop faibles, il faudra penser à identifier d’autres causes à votre perte de cheveux.

Chaque jour une femme perd en moyenne et naturellement entre 50 et 100 cheveux, surtout après l'âge de 50 ans.

Dès 50 ans, soit à l'âge de la ménopause, environ 50% des femme se plaignent de chute de cheveux.

Causes

Outre les causes les plus courantes attribuées à la chute de cheveux, comme l’anémie, l’absence de certains nutriments ou la carence en vitamine, le manque de fer, la fièvre, les troubles émotionnels et le stress, les problèmes menstruels, les problèmes liés à certains organes comme la thyroïde, les reins ou le foie et la chimiothérapie, l’origine de la chute de cheveux peut être plus précise et ciblée suivant le type de chute concernée.

Chute ou alopécie androgénique

La chute de cheveux androgénique provient dans la plupart des cas d’antécédents familiaux.

Pour ce qui est de la chute de cheveux passagère et diffuse, elle peut être provoquée par :

-          des changements de saison : au début de l’automne et du printemps ;

-          des changements hormonaux suite à un accouchement ou à la ménopause ;

-          un choc psychologique très violent comme un décès ou un accident d’un proche ;

-          un accouchement, une IVG ou une fausse couche ;

-          la fin d’un traitement contraceptif à base de pilule oestroprogestative ;

-          une opération chirurgicale de grande envergure ;

-          une durée prolongée d’une anesthésie générale ;

-     une grossesse (à cause d'un dérèglement hormonal);

Chute de cheveux diffuse et durable

La chute de cheveux diffuse peut être durable dans certains cas. L’origine est généralement :

-          la prise de certains médicaments ;

-          la carence en fer, en zinc en calcium ou en magnésium ;

-          un état de stress trop permanent pouvant se traduire par une dépression ;

-          une anorexie ou un régime alimentaire trop sévère ;

-          les troubles endocrinologiques et problèmes thyroïdiens ;

-          le diabète.

Alopécie par traction

La chute durable localisée sur une zone précise de la tête est souvent due aux extensions et aux coiffures en catogan. La manie ou le simple tic consistant à s’arracher les cheveux peut également entrainer une chute durable de celle-ci. La traction entraine l’éloignement des racines de leur zone d’irrigation et favorise de ce fait la perte de cheveux.

Fausse chute

La fausse chute est le résultat d’une manipulation excessive de la chevelure. Défrisages, colorations et permanentes peuvent être à l’origine de cheveux cassants qui tombent facilement. Dans ce cas, le follicule pileux reste intact et les cheveux endommagés sont remplacés par de nouvelles pousses plus saines.

Relevons aussi que la maladie coeliaque (intolérance au gluten ) peut mener à des carences de nutriments (fer, calcium...) et peut provoquer une chute de cheveux.

Symptômes chute de cheveux chez la femme

La chute de cheveux chez la femme peut prendre plusieurs formes. Chaque type de chute a ses symptômes, son origine et son traitement.

Chute androgénique

La chute se manifeste de façon progressive et est caractérisée par l’apparition de cheveux toujours plus fins. En général, cette perte de cheveux commence au niveau de la raie médiane et s’étend petit à petit sur le dessus de la tête pour toucher le reste du crâne faute de traitement.

La chute de cheveux androgénique touche les femmes de tout âge à partir de 14 à 15 ans. Bien que certains moments de la vie comme la puberté, la maternité et la ménopause sont propices à l’aggravation de cette maladie, elle reste généralement lente et progressive mais durable si aucune intervention n’est entreprise.

Avec l'âge, les cheveux de la femme sont toujours plus fins.

Chute passagère

La chute passagère et diffuse dure rarement au-delà de trois mois. Elle n’est pas localisée sur une zone bien définie et ne se manifeste que 2 à 4 mois après le phénomène qui l’a déclenché. Même si la perte de cheveux peut être abondante, jusqu’à 50 %, la repousse est immédiate. Dans le cas d’un prolongement de la chute ou d’une production plus faible de cheveux, il faut essayer d’analyser d’autres causes éventuelles de votre perte de cheveux. La chute passagère peut être, en effet, la prémisse d’une alopécie androgénique.

Chute durable et diffuse

Il est un peu difficile de reconnaître la chute durable et diffuse car elle présente les mêmes symptômes qu’une chute de cheveux passagère. Cependant, elle dure aussi longtemps que le facteur qui l’a provoqué persiste. L’apparition de cheveux plus fins peut surgir et la chute peut être réversible de façon partielle ou totale.

Complications

Certains facteurs peuvent contribuer à aggraver la chute de cheveux chez la femme. C’est le cas du stress qui favorise la sécrétion d’androgènes et de ce fait l’alopécie androgénique. La patiente peut se retrouver dans un cercle infernal de stress et de perte de cheveux puisque plus elle stresse, plus la chute va s’aggraver. Il faut savoir que des recherches ont démontré le rôle important joué par le stress dans la chute des cheveux, ce qui le place au premier rang des facteurs aggravants de ce type de chute.

Pendant certaines saisons comme l’automne et le printemps, la sécrétion d’androgènes peut augmenter de façon inexpliquée et accroître le risque de chute chez les chevelures androgéniques.

Les traitements hormonaux et les contraceptifs peuvent aussi renforcer les chutes à cause de la métabolisation des progestatifs en androgènes

Le syndrome des ovaires micro polykystiques ou OMPK peut également provoquer un excès d’androgènes ovariens et intervenir dans l’aggravation des chutes de cheveux.

Il faut remarquer que l’excès de mauvais cholestérol n’est pas seulement dangereux pour la santé mais aussi pour les cheveux.

La chute de cheveux peut facilement s’aggraver et les facteurs qui la favorisent peuvent interagir et entraîner une perte plus importante. Une simple carence en magnésium par exemple viendra renforcer une chute de cheveux liée à l’hérédité. C’est pour cette raison que la consultation d’un spécialiste est indispensable car il pourra plus facilement faire la distinction entre les facteurs qui ont déclenché la chute et les facteurs qui l’ont aggravé afin de le traiter au mieux.

Chute durable et localisée sur une zone du crâne

Pour distinguer une chute dont l’origine est la forte traction ou l’arrachage exercés sur les cheveux, il faut être attentif à la repousse qui devient dans ce cas plus fine. Des irritations peuvent aussi apparaître sur le cuir chevelu. À terme, des zones sans cheveux se forment précédées d’une chevelure qui s’éclaircisse progressivement.

Traitement chute de cheveux chez la femme

Le traitement des chutes de cheveux chez la femme dépend surtout des facteurs qui ont déclenché la perte. Quelquefois, un changement de comportement et d’hygiène alimentaire suffit à mettre fin à la chute de cheveux.

Lors d’une chute de cheveux survenant après l’accouchement, vous pouvez appliquer une lotion spécifique destinée à renforcer la kératine et à apporter plus de vitamines à vos cheveux. En choisissant un produit dont l’action est centrée sur la racine, vous obtiendrez des cheveux plus solides. Attention, le résultat est rarement immédiat, il faut être patiente puisque vos cheveux peuvent mettre jusqu’à plus de 8 mois pour repousser et retrouver toute leur brillance et vigueur. Un traitement basé sur l’apport de vitamines B5, B6 et B8 renforce la fibre capillaire. Pour une repousse plus rapide, la stimulation de la microcirculation de votre cuir chevelu est essentielle.

Afin d’atténuer la chute de cheveux chez la femme pendant un traitement de chimiothérapie, l’utilisation d’un shampoing doux est de rigueur. Portez également un casque réfrigérant lors de vos séances si ce n’est pas contre-indiqué dans votre cas. Quand vous lavez vos cheveux, laissez-les sécher naturellement et utilisez une brosse à poils souples pour les brosser.

La vitamine B1 facilite la production de protéines et donne à vos cheveux santé, volume et éclat. D’autres vitamines permettent également de prévenir la chute des cheveux ; C’est le cas de la biotine ou la vitamine B, la vitamine E, la niacine et l’inositol.

En cas de carence, la prise de compléments alimentaires peut être prescrite par le médecin.

Minoxidil

Le minoxidil est un traitement souvent utilisé en usage externe contre la chute des cheveux, chez l'homme et la femme.

Les traitements à base de minoxidil doivent durer environ 12 mois pour observer une certaine efficacité. En général, après quelques mois on peut déjà observer des différences significatives. A l'arrêt du traitement à base de minoxidil les cheveux vont vraisemblablement recommencer à tomber.

Hormones

Chez certaines femmes, la prise d'hormones (contraceptives ou à la ménopause) peuvent agir contre la chute des cheveux.

Phytothérapie

Pour protéger le bulbe et contribuer à la prolifération des cellules, un traitement à base d’olivier et de quinquina rouge est indiqué. L’application doit être effectuée directement sur le cuir chevelu et durer au moins 3 mois pour un résultat probant.

Les racines d’orties, le palmier de Floride et la citrouille font partie des plantes les plus connues pour ralentir la perte de cheveux et stimuler la croissance de nouvelles pousses.

La consommation d’aliments riches en vitamine C comme les agrumes, les tomates, les fraises, les légumes verts, les pommes de terre et les poivrons verts contribuent à entretenir la santé de vos cheveux.

Une alimentation riche en minéraux tels que le magnésium, le zinc ou le fer permet aussi de prévenir la chute de cheveux chez la femme. Il s’agit essentiellement des légumes verts, de certains fruits comme les kiwis, les ananas et les fraises, les agrumes, les céréales, les huiles végétales, la viande rouge, le poisson, le poulet, le riz et le lait. Le soja, les haricots secs et les œufs font également partie des aliments à privilégier.

Parmi les produits les plus efficaces pour stimuler la pousse des cheveux, l’oignon, le lait de coco, l’huile d’olive et l’huile d’argan sont les plus appréciés. L’application d’un jus d’oignon sur les racines de vos cheveux à raison de deux fois par jour favorisera la pousse de nouveaux cheveux. Un masque à base de lait de coco à appliquer pendant la nuit aura également le même effet. Pour les huiles, prenez-en une cuillerée à soupe avec laquelle vous allez masser votre cuir chevelu. Il faudra attendre le lendemain pour rincer.

Certains produits homéopathiques sont souvent prescrits grâce à leur efficacité à long terme. Il s’agit des lycopodium, Natrum muriaticum, kalium carbonicum, sels minéraux et phosphore.

Si vous préférez vous tourner vers l’aromathérapie, les huiles de bois de cèdre, de jojoba, de romarin, de camomille, de citron, de thym et de pamplemousse sont les plus utilisées pour masser le cuir chevelu et favoriser la repousse.

Bons conseils

-          Quel que soit la manifestation de votre chute de cheveux, pensez à consulter un spécialiste avant qu’elle ne s’aggrave 

-          Evitez autant que possible d’attacher vos cheveux avec des barrettes ou des élastiques afin de ne pas tirer sur les racines

-          Ayez de temps en temps recours aux massages crâniens qui permettent de stimuler la microcirculation du cuir chevelu. Lorsque vous rincez vos cheveux, pratiquez un massage doux de votre cuir chevelu

-          Si vous utilisez des colorants ou des soins, optez pour une application modérée

-          Lavez vos cheveux avec de l’eau tiède et évitez d’appliquer directement un shampooing sur vos cheveux

-          Le rinçage doit être abondant afin d’éliminer les résidus de produits sur votre chevelure

-          Lorsque vous coiffez vos cheveux mouillés, préférez un peigne à denture large afin d’enlever les nœuds sans agresser les cheveux

-      Comme le stress est une cause possible de la chute des cheveux, il est important de bien le gérer. La pratique régulière d'exercice est un bon conseil pour lutter contre le stress.


Détails de rédaction: cet article a été modifié le 30.06.2014.
Contrôle qualité
Dernière mise à jour:
30.06.2014

Révision médicale de la page:
Mise en page (design, photos, animations):


Correction de syntaxe, orthographe et grammaire:


voir aussi

Commentaires

Ajouter un commentaire

Quickinfos top

Thèmes



Inscription newsletter


BMI

NEWS

L'aronie, la nouvelle plante à la mode

Après le chia, l’açaï, l’eau de coco ou encore les baies de goji, c’est désormais à l’aronie de faire la une des médias

10 conseils brûlants contre la chaleur !

Cet été 2014 provoque de véritables canicules dans certaines régions d'Europe, notamment dans le sud de la France. Tous nos conseils.

_________________________

Facebook

   




   

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter !   

quicksite Powered by quicksite v 4.7.5 © 2002-2014 All rights reserved     © Creapharma.fr


Dernière mise à jour du site: 24.07.2014