France Suisse Romande Suisse Allemande Suisse Italienne Brésil Portugal Espagne Italie
Creapharma sur TwitterSignaler une erreur Imprimer

Mal de gorge

Notre dossier sur le mal de gorge

mal gorge - maux de gorgeComme son nom l'indique le mal de gorge est une douleur au niveau de la gorge qui est dans la plupart des cas bénin mais néanmoins très douloureux. En automne et en hiver une partie importante de la population est touchée au moins une fois par un mal de gorge. L'air sec et le froid étant souvent des facteurs favorisant les maux de gorge.

En général les causes du mal de gorge sont virales (dans la grande majorité) ou bactériennes.

Les symptômes des maux de gorge sont souvent une gorge de couleur rouge qui brûle et irrite (signes typiques d'une inflammation).

Le traitement des maux de gorge d'origine virale peut se faire grâce à des médicaments antidouleurs et anti-infectieux en vente libre en pharmacie sous forme par exemple de comprimés à sucer ou de gargarisme. Lorsque le mal de gorge est d'origine bactérienne il faudra consulter un médecin, celui-ci pourra vous prescrire des antibiotiques.

La phytothérapie et certains remèdes naturels peuvent soigner les maux de gorge d'une façon efficace et alternative comme par exemple la sauge, le thym, la mauve ou encore la réglisse.
Par exemple un simple mélange de sel dans un peu d'eau chaude semble avoir une bonne efficacité pour soigner les maux de gorge de façon simple, naturelle et bon marché.

Pour terminer ce résumé voici quelques bons conseils utiles en cas de mal de gorge: boire beaucoup, manger des aliments liquides, sucer des bonbons, faire des gargarismes, humidifier l'air,...

Définition


Qu'est-ce qu'un mal de gorge ? Définition mal de gorge

Le mal de gorge est souvent une inflammation au niveau des muqueuses de la gorge, ce qui laisse une sensation de chatouille, de gorge "en feu", de (très) forte douleur et d'irritation.
Le mal de gorge est en fait davantage un symptôme d'une autre maladie (syndrome grippal, angine, allergie).

Transmission du mal de gorge

La transmission du mal de gorge peut s'effectuer par exemple par la toux ou l'éternuement d'une personne infectée, les virus et bactéries étant transportées dans les minuscules gouttelettes de salive. Les mains contaminées peuvent aussi être une source d'entrée des virus et bactéries responsables des maux de gorge.
La
bouche et la gorge constituent souvent la première étape pour l'entrée de corps étrangers ou d'agents infectieux (virus, bactérie,...).
Les maux de gorge sont ainsi en général
le premier symptôme d'un syndrome grippal (voir schéma ci-dessous).

Causes

La cause des maux de gorge est la plupart du temps virale, en effet les maux de gorge sont en général à incomber aux virus du syndrome grippal.
Les maux de gorge étant alors l'un des symptômes (avec la fièvre, le rhume,...) du syndrome grippal.
On estime qu'il y aurait environ 200 virus différents pouvant provoquer un syndrome grippal et donc un mal de gorge.

Dans certains cas les maux de gorge peuvent être causés par des bactéries (on parle aussi d'angine). Dans ce cas et après un diagnostic médical, le médecin devra vraisemblablement prescrire des antibiotiques.
Il faut savoir que les maux de gorge d'origine bactérienne provoquent des symptômes plus marqués avec en général de plus grandes douleurs.
Remarquons que les virus peuvent favoriser l'apparition des maux de gorge d'origine bactérienne. En effet les virus vont grâce à leur grand nombre fragiliser le système immunitaire, ce dernier devient moins efficace car il s'active dans l'élimination des virus ce qui aboutit ensuite à une entrée plus facile des bactéries au niveau de la gorge.

Le mal de gorge peut également être causé ou favorisé par un air trop sec, la fatigue (suite à un affaiblissement du système immunitaire), une allergie (rhume des foins,...), le tabac (par exemple la fumée de tabac dans une pièce), le stress ou la nervosité, une pharyngite (angine), une laryngite ou le simple fait d'avoir trop parlé ou trop crié.

Le reflux gastro-oesophagien peut provoquer un mal de gorge, notamment car le contenu acide de l'estomac peut remonter dans l'oesopaghe et atteindre la gorge.

La mononucléose (provoquée par le virus d’Epstein-Barr) peut aussi être une cause des maux de gorge.

Cancer de la gorge et maux de gorge

Il faut savoir que dans de rares cas un mal de gorge peut être le symptôme d'un cancer et en particulier le cancer de la gorge. Le cancer de la gorge, provoqué parfois par le virus HPV a une plus forte probabilité de se développer chez des personnes ayant un rapport sexuel oral sans protection avec plusieurs partenaires pendant leur vie. Fumer et boire de l'alcool sont d'autres causes du cancer de la gorge.

Symptômes

Les symptômes classiques d'un mal de gorge sont habituellement :

- une gorge de couleur rouge qui brûle et irrite (signes typiques d'une inflammation)

- une difficulté à avaler des aliments solides

- d'autres symptômes typiques d'un refroidissement comme la fièvre ou le rhume.

- un gonflement éventuel des ganglions lymphatiques

- un enrouement

- une haleine désagréable (mauvaise haleine)

- des possibles difficultés respiratoires.

Prière de consulter rapidement un médecin en cas de complications liés aux maux de gorge, comme par exemple : une fièvre élevée, une angine ou encore une difficulté à respirer.

En général, un mal de gorge disparaît après 5 à 7 jours.

Traitement

Les traitements classiques contre les maux de gorge peuvent être les suivants :

1. Des médicaments à base d'unanesthésique local associé à un antiseptique, ces médicaments vont notamment permettre de calmer la douleur et de désinfecter les muqueuses de la gorge.

Ces médicaments sont souvent pris en comprimés à sucer ou en gargarisme

2.
Des antalgiques, comme ceux à base de paracétamol, d'ibuprofène ou d'AAS (Aspirine®), ces antidouleurs permettent surtout de compléter la thérapie en cas de fortes douleurs et de fièvre liés aux maux de gorge.

Phytothérapie

Les plantes médicinales ci-dessous ont su montrer une efficacité contre les maux de gorge :

- Camomille vraie, utilisée sous forme de gargarisme, tisane ou en gélule

- Cassis, les baies de cassis sont utilisées en bonbons

- Guimauve, utilisée sous forme de tisane ou bonbons

- Mauve, utilisée sous forme de tisane, bonbons, gargarisme ou capsule

- Mousse d'Islande, utilisée sous forme de bonbons ou en tisane

- Réglisse, utilisée sous forme de bonbons ou tisane

- Sauge, utilisée sous forme de gargarisme

- Thym (fort pouvoir désinfectant), utilisée sous forme de tisane, gélule, sirop ainsi qu'en huile essentielle

Remèdes de grand-mère

Voici quelques remèdes de grand-mère intéressants contre le mal de gorge :

- Gousse d'ail

- Eau salée (contre les maux de gorge)

- Cataplasme d'argile

- Infusion de sauge

- Gargarisme de sauge

Bons conseils

- Boire beaucoup, notamment des tisanes (à base de sauge) ainsi que des boissons ou tisane avec du miel. Boire simplement de l'eau aide aussi à soigner le mal de gorge. En effet, dans cette maladie la gorge est souvent sèche avec peu de mucus sécrété, ce dernier a une fonction protectrice contre les agents infectieux. Boire aide de ce fait à reformer le mucus.

Une idée est de doubler sa consommation de liquide lors de mal de gorge. Evitez toutefois l'alcool et le café qui ont un effet déshydratant.

- Manger essentiellement des aliments liquides (soupes,...) pour diminuer la douleur à la déglutition

- Sucer des bonbons pour la gorge, cela augmente la sécrétion salivaire et favorise la guérison, faites toutefois attention à respecter les indications sur la notice d'emballage du médicament pour ne pas en abuser.

- Eviter de manger des aliments trop acides ou trop salés pour ne pas irriter la muqueuse de la gorge.

- Faire des gargarismes (>> à base de tisane de sauge, thym ou camomille par exemple).

- Se soigner avec des plantes médicinales riches en mucilage sous forme de tisane ou en bonbons

- La prise d'une dose importante de vitamine C (jusqu'à 1 gramme par jour) ainsi que de zinc (4 à 5 pastilles de zinc par jour pendant 5 jours maximum) lorsque le mal de gorge s'est déclaré, permettrait de réduire de moitié la durée des symptômes des maux de gorge.

- Protéger le cou et la gorge du froid avec un foulard ou une écharpe, surtout en hiver.

- Humidifier l'air de la chambre où l'on dort ainsi que du bureau.

- Eviter de trop parler ou de trop chanter lors d'un mal de gorge pour ne pas aggraver la situation.

- Eviter les locaux enfumés et si possible ne pas fumer pendant votre mal de gorge (action très irritante du tabac sur la muqueuse de la gorge).

- Se laver régulièrement les mains au savon (pendant 15 secondes), cela permet d'éviter une transmission à d'autres personnes et de se préserver d'une contamination.

- En cas de maux de gorge, il faut faire attention à ne pas toucher la région des yeux y compris les paupières. Car les virus des maux de gorge peuvent provoquer une conjonctivite. Eviter donc surtout de mettre la main dans la gorge puis ensuite au niveau des yeux.

Question au pharmacien (Van)

Q. "En février 2014, j'ai fait une bronchite et on m'a donné des antibiotiques, de la cortisone, et du Ventolin qui me causait beaucoup d'anxiété. Alors on a passé le test d'asthme et j'ai 8 comme résultat. Alors je suis retourné voir mon médecin qui me dit que je respirais mieux, mais j'ai toujours du mucus dans la narine gauche qui me descend dans la gorge juste d’un côté. Je ne tousse pas, mais je sens qu'il y a toujours quelque chose dans ma gorge. Je suis retournée et il m'a dit qu'il ne savait pas ce que j'avais mais il pense que cela peut-être de l'anxiété. J'ai consulté un psychiatre. Il m'a donné congé et les médicaments ci-dessous et je suis une thérapie.

Mais cela n'empêche pas que je ressens toujours quelque chose dans la gorge qui me gêne. je m’enrhume tout le temps comme si j'avais un chat dans la gorge cela me rend anxieuse. Je sais que j'ai fait aussi une sinusite alors on m'a donné du nasonex et je rince mon nez tous les jours avec Neilmed sinus rinse. Mais cela continue toujours."

R. En lisant votre question, je m’étonne que votre médecin ne vous ai pas envoyée chez un spécialiste, vu qu’il ne sait pas ce que vous avez. A mon avis, il devrait vous adresser à un ORL (otho-rhino-laryngologue), spécialiste du nez, de la gorge.

D’après votre message, tout semble être bien lié. Vous n’arrivez pas à vous débarrasser de votre sinusite, ni d’une gêne au fond de votre gorge.

La gêne dont vous parlez, me fait fortement penser à un nodule. C’est une affection tout à fait bénigne. Un nodule sur une corde vocale est comme une sorte de cloque de cette dernière, provoquée par un frottement trop important et prolongé. J’imagine que ce nodule aurait pu apparaître suite à votre bronchite et à une trop grande sollicitation de vos cordes vocales.

Le nodule peut gêner et également engendrer une mauvaise élocution. Le diagnostic se fait chez un ORL, lequel vous dirigera vers un logopédiste. Le logopédiste vous apprendra à réduire la sollicitation des cordes vocales, en utilisant adéquatement votre respiration. On réapprend en quelques sortes à parler correctement. Les cordes vocales ne sont plus tendues lorsque vous parlez et vous soignez ainsi le nodule qui finira par disparaître.

Je vous encourage donc à demander à votre médecin de pousser les investigations plus loin.

Question posée par Francine - Vous aussi posez vos questions sur Creapharma

Derniers messages sur le forum mal de gorge

Dernier message

POSEZ VOS QUESTIONS SUR LE FORUM MAL DE GORGE

Détails de rédaction: cet article a été modifié le 04.02.2015.
Contrôle qualité
Dernière mise à jour:
04.02.2015

Révision médicale de la page:
Mise en page (design, photos, animations):


Correction de syntaxe, orthographe et grammaire:


Commentaires

Ajouter un commentaire

Quickinfos top

Thèmes



BMI

NEWS

La caféine pourrait diminuer le risque de troubles érectiles (étude)

HOUSTON - Une nouvelle étude vient montrer à nouveau les bienfaits du café en cas de consommation raisonnable.

_________________________

Nouveau livre de Creapharma

         
    





Posez vos questions

Facebook

   




   



quicksite Powered by quicksite v 4.7.5 © 2002-2015 All rights reserved     © Creapharma.fr


Dernière mise à jour du site: 30.05.2015