PUBLICITE
France Suisse Romande Suisse Allemande Suisse Italienne Brésil Portugal Espagne Italie
Devenir membre | S'identifier:
Creapharma sur TwitterSignaler une erreur Imprimer

Symptômes goutte

Symptômes de la crise de goutte

symptomes goutteLa goutte, caractérisée dans sa phase aiguë par la crise de goutte, présente les symptômes suivants :

- la crise de goutte touche en général les articulations, la plupart du temps (dans environ 70% des cas) cela concerne l'articulation de la base du gros orteil, souvent celle-ci est l'unique articulation concernée par la goutte.
Lors d’une crise de goutte, les cristaux d’acide urique se déposent en premier lieu sur l’articulation de la base du gros orteil, celle-ci étant l’articulation la plus froide et la plus soumise à des microtraumatismes.
En général une seule articulation par crise est touchée.
La goutte peut aussi atteindre d'autres articulations comme celle du pied, du genou, des doigts de la main, du coude, etc. D'autres régions peuvent aussi être atteintes comme les oreilles (on parle dans ce cas plutôt de tophus) ou les reins. Lire aussi sous Complications

- la crise de goutte est extrêmement douloureuse et survient de façon soudaine. La douleur est souvent si insupportable qu'il devient impossible de poser le pied par terre ou même de mettre une chaussure, un habit ou un drap quand on dort. La douleur est aussi si forte qu'une crise de goutte peut vous réveiller en pleine nuit. L'origine de ces douleurs provient de milliers de cristaux d'acide urique qui agissent comme des éclats de verre à l'intérieur des articulations.

crise de goutte symptômesCette crise souvent la nuit ou le soir, période plus froide qui favorise la cristallisation de l'acide urique. En général la crise commence par des petites douleurs ou des petits désagréments, mais après quelques heures, l'articulation devient complètement enflammée.
Une crise de goutte peut durer plusieurs jours, on compte souvent de 3 à 7 jours (certaines sources parlent de 3 à 10 jours). Même sans traitement, la crise se résorbe en quelques jours et souvent en moins d'une semaine.

- l'articulation concernée pas la goutte présente les signes classiques de l'inflammation : une peau rouge, douloureuse, chaude et tuméfiée. D'où l'utilisation particulièrement recommandée d'anti-inflammatoires dans le traitement de la goutte.

- la goutte peut mener, si elle n'est pas bien soignée, à des complications comme des calculs rénaux, des complications rénales, des déformations articulaires (moins le cas actuellement car traitement préventif possible à base d'allopurinol).

Goutte chronique

- les crises de goutte peuvent survenir une seule fois ou se répéter plusieurs fois (on parle de goutte chronique), par exemple plusieurs mois ou années après la première crise de goutte.

Complications goutte

La goutte peut mener, si elle n'est pas bien soignée, à des complications comme :

- des calculs rénaux

- des complications rénales comme l'insuffisance rénale (dans ce cas la perte de la fonction rénale est souvent irréversible). On estime que les personnes souffrant de goutte ont 4 fois plus de risque de mourir de troubles rénaux.

- des déformations articulaires (moins le cas actuellement car traitement préventif possible à base d'allopurinol).

- dépôts de cristaux d'urétates de calcium appelés tophus, il s'agit d'une solide masse (nodule) blanche. La formation des tophus provient de l'accumulation de cristaux d'acide urique dans le sang, ces nodules siègent proche de l'articulation atteinte de goutte, comme par exemple sur le gros orteil, les faces postérieures des coudes, le pavillon de l'oreille, etc.
Comme on le voit, les tophus (ou tophi au pluriel) peuvent se déposer sur des tissus mous formant une bosse comme l'oreille et donc pas toujours au niveau de l'articulation.
Une opération permet en général d'enlever ces tophus. Cette opération semble toutefois réservée à des cas avancés, en général l'abaissement du taux d'acide urique permet de résorber ces nodules. Les tophi peuvent potentiellement détruire les articulations. 

-  risque augmenté d'infarctus du myocarde et d'AVC. Une étude parue en septembre 2013 dans la revue anglaise Rheumatology a montré que les patients souffrant de goutte avaient 2 fois plus de risque de souffrir d'infarctus du myocarde et d'AVC que ceux qui ne souffraient pas de goutte.
Lire aussi: Risque de crise cardiaque et d'AVC doublé chez des patients souffrant de goutte

- une étude divulguée en juin 2014 au congrès EULAR (European League Against Rheumatism), qui s'est tenu à Paris, a montré que les hommes atteints de goutte souffrent davantage de troubles érectiles. Lire cette étude en entier

Diagnostic goutte

diagnostic gouttePour diagnostiquer la goutte le médecin peut observer les symptômes ou signes cliniques de cette maladie, la plupart du temps cela suffit car les symptômes sont assez clairs.

Le médecin peut aussi effectuer une ponction au niveau du liquide de l'articulation atteinte, la présence de microcristaux d'acide urique confirme la goutte. L'analyse de ces cristaux se fait au microscope en général au cabinet médical. Certains spécialistes estiment que cette analyse des cristaux au microscope et l'unique moyen d'établir un diagnostic correct de la goutte.

Le taux d'acide urique peut également donner des indications sur le diagnostic, mais de faux diagnostics sont possibles. Le médecin effectuera le diagnostic adéquat.

Le médecin peut aussi effectuer une radiographie, surtout pour exclure un autre diagnostic, comme par exemple la pseudo-goutte (aussi appelée chondrocalcinose articulaire), provoquée par le dépôt de pyrophosphate de calcium dans les articulations.

Les radiographies de l'articulation peuvent aussi être utile en cas de goutte chronique pour rechercher d'éventuelles problèmes osseux ou articulaires comme un tophus. Lire aussi complications goutte

En cas de goutte chronique, le médecin peut aussi vérifier la fonction rénale, pour identifier une éventuelle insuffisance rénale.

Question au pharmacien (Van)

Q. "J'ai été déclaré goutteux en 2011 après un examen de laboratoire. Le médecin m'a soumis à un traitement pour un mois et m'a donné rendez-après trois mois pour un contrôle, mais le taux d'acide urique qui était de 71 mg est passé à 88 et j'ai repris le traitement et depuis, le taux d'acide ne diminue pas vraiment : il encore autour de 76 mg. J'ai arrêté de manger toute viande sauf du poulet et surtout l'épaule où il y a de la chair blanche. Malgré cela, je sens des douleurs dans tout le corps et des sensations de brûlure dans la plante de mes pieds et maintenant depuis deux mois j'ai encore des sifflements à mon oreille gauche surtout la nuit quand je reste éveillé. La médecine au Tchad n'est pas développée et il n'y a pas d'assurance maladie. Je suis parfois inquiet pour cette conjonction de symptômes qui dit-on sont liés à la maladie. Serais-je un jour débarrassé de cette maladie ? Par ailleurs j'apprécie votre site qui donne des conseils très précieux. Merci"

R. Vos valeurs d’acide urique sont effectivement trop élevées, vu que les valeurs de référence sont situées pour un homme entre 40-60 mg/L, soit 240-360 μmol/L.

Vous me parlez d’un traitement, mais ne précisez pas lequel. En effet, il existe plusieurs alternatives possibles contre la goutte. De plus, vous avez supprimé la viande, mais pas la viande de poulet et ne mentionnez pas le régime en entier, car en cas de goutte, il faut aussi faire attention à d’autres aliments.

En ce qui concerne les règles hygiéno-diététiques, il est nécessaire de diminuer le poids, si vous êtes en surpoids, réduire la consommation d’alcool ainsi qu’éviter les aliments riches en purines (ce que vous faites déjà en éliminant la viande).

A part la viande, il est déconseillé de manger les aliments suivants, afin d’éviter les crises de goutte :

Les abats, la charcuterie, les poissons du genre anchois, saumon, hareng, truite, coquillage, crustacés. Certains légumes sont aussi déconseillés comme les épinards, le chou-fleur, les asperges, l’oseille, les champignons, les lentilles.

Peut-être qu’avec ces conseils supplémentaires, votre uricémie pourra descendre en-dessous des 60mg/L.

Pour votre médication, vous avez certainement reçu de l’allopurinol. Si c’est le cas, il faudrait vérifier avec votre médecin que le dosage est adéquat, car il existe différents dosages pour ce médicament.

Question posée par Djadou - Vous aussi posez vos questions sur Creapharma

Lire la suite: traitement goutte

Derniers messages sur le forum de la goutte

Dernier message

  • purine et thé vert (27.09.2014)

    le thé ;on dit qu'il est riche en purine pourtant on le conseille contre la goute ; aidez moi a comprendre
  • duréé moyenne d'une crise de goutte (10.08.2014)

    Bonsoir à tous, je vis en Afrique centrale je souffre actuellement d'une crise de goutte depuis 10 jours environ; Je suis soumi au Colchimax depuis peu. La durée de cette crise est-elle normale? Je fais en effet ma troisième cri
  • Grosseur orteil suite crise goutte (01.06.2014)

    Bonjour, suite à une crise de goutte début mai, j'ai toujours une gros sueur au niveau de l'articulation du gros orteil. Celle ci va t elle s'estomper rt au bout de combien de temps ? Peut elle disparaître complètement ou i

POSEZ VOS QUESTIONS SUR LE FORUM GOUTTE



Détails de rédaction: cet article a été modifié le 22.10.2014.
Contrôle qualité
Dernière mise à jour:
22.10.2014

Révision médicale de la page:
Mise en page (design, photos, animations):


Correction de syntaxe, orthographe et grammaire:


voir aussi

Quickinfos top

Thèmes



BMI

NEWS

Le jus de cerise concentré pourrait prévenir la goutte

LONDRES – Une petite étude a montré que le jus de cerise abaissait la concentration d’acide urique chez des personnes saines...

Un régime rapide autant efficace qu'un lent

MELBOURNE - Selon des chercheurs australiens, un régime favorisant une perte de poids rapide est tout aussi efficace qu'un régime...

_________________________

Facebook

   




   



quicksite Powered by quicksite v 4.7.5 © 2002-2014 All rights reserved     © Creapharma.fr


Dernière mise à jour du site: 24.10.2014